Spectacle créé en novembre 2017 au Théâtre de La Poivrière par:

Théâtre d’Art au Cœur de l’Aquitaine, Cie Taca, François Dragon

Montage et mise en scène de François Dragon.

Avec: Geneviève Taillade, Joanna Rubio, Gérard Probst, jeu et chant et Christophe Lasnier, accordéon.

 

Une action citoyenne sur l’interrogation de l’Histoire.

Le théâtre d’Art au Coeur de l’Aquitaine propose depuis plusieurs années des réalisations dramatiques axées sur le travail de mémoire et l’interrogation de l’Histoire.
Ce spectacle a pour objectif de s’inscrire dans l’accompagnement des actions de mémoires qui favorise les actions mémorielles entreprises dans le cadre des conflits contemporains. Une action qui participe à la construction d’une mémoire commune.
Notre action est de témoigner de la souffrance, des doutes de ces hommes assurés que leurs écrits apprendront aux jeunes générations à vivre dans la fraternité et la paix. Faire prendre conscience aux jeunes de se méfier des manipulations et des instrumentalisations, qui peuvent nous entrainer dans de nouveaux conflits.
Cultiver l’écoute de la parole des Poilus de la Grande Guerre, qui furent les acteurs de l’histoire. Ceux dont on n’a pas écouté la complainte pendant longtemps, leur préférant la version dite officielle. Notre action n’est pas de résumer cette guerre à une bataille, à un périmètre, à un calendrier, des chiffres, des statistiques ou des noms gravés sur les monuments aux morts.
Les Poilus auront été instrumentalisés par la propagande de la Grande Guerre et de ses dirigeants. Plus on glorifiait leur incroyable bravoure individuelle, leurs faits d’armes, leur sens du devoir, leur esprit de sacrifice, plus on occultait la stupidité, l’incompétence de certains généraux et des gouvernants qui embrasèrent le monde en déclenchant la guerre.

Déroulement du spectacle (Montage et collage des textes choisis par François Dragon)

Nous sommes partis au départ du texte de la pièce « Ah Dieu que la Guerre est jolie » de Charles Chilton, dont le titre est tiré d’un poème de Guillaume Apollinaire. Cette pièce est une comédie musicale satirique et humoristique qui traite de la folie et de l’absurdité de la Guerre de 14-18.
Il s’agit d’un spectacle de théâtre dans le théâtre, tous les personnages de la revue, que sont les acteurs, meneuses de revue, présentateurs du spectacle joueront au jeu de l’oie de la grande Guerre. Il n y a pas de héros, pas de personnage principal dans cette aventure collective de théâtre sur les événements et les témoignages de la Grande Guerre. De plus, la réalisation porte sur différents récits et lettres de Poilus à la fois du côté français mais aussi allemand.
Nous avons intégré également des extraits de textes d’auteurs de cette période comme:
Jean Giono « Refus d’obéissance », Joseph Delteil « Les poilus », Louis Ferdinand Céline « Voyage au bout de la nuit », René Naegelen « Les suppliciés »
Pour donner une meilleure fluidité au spectacle nous proposons des chansons de l’époque comme :
Le Bois le prêtre, Le canon de 75, La chanson de Craonne, La Gréve des mères, Frou, Frou, Une femme, La Madelon, On dansait le tango, J’ ai pas le cœur à la rigolade.

Téléchargez le dossier de présentation: Paroles et chansons de la Grande Guerre Cie TACA

Contact:

François Dragon, directeur artistique : 06 71 97 69 01
Virginie Auvert, chargée de production : 06 37 97 79 20
Site internet : wwwtheatretaca.com / mail: taca.theatre22@gmail.com

Siret : N° 453 223 158 00024
Licences du spectacle : N° 2-1012753 et N° 3-1012754
Siège social : Théâtre d’Art au Coeur de l’Aquitaine
125 rue des remparts 24000 Périgueux
Président : Monsieur Jean Marc Lavaud